Mon métier de coach, entre technique et créativité…

• Ma définition préférée du coaching : « L’art d’aider une personne à trouver ses propres ressources » (F. Délivré).

• Ce qui m’inspire dans le métier de coach :
– l’écoute bienveillante comme base de travail ;
– l’autonomisation du coaché comme objectif ultime ;
– un exercice de réflexion sur soi et de prise de distance, qui peut se nourrir de nombreuses disciplines, notamment la philosophie et la sociologie* ;
– mais aussi une démarche pragmatique, opérationnelle, ancrée dans l’ici et maintenant ;
– le premier outil du coach, c’est lui-même : à côté des techniques et des outils spécifiques, ma personnalité, mon expérience de vie, ma créativité au service des questionnements et des objectifs du coaché.

• Les problématiques que je propose d’accompagner (liste non exhaustive !) :
– Gestion des émotions
– Gestion du stress
– Problèmes relationnels
– Estime de soi
– Aide à la prise de décision
– Entretien de la motivation
– Accompagnement à la prise de poste
– Retour d’expatriation
– Equilibre vie/vie perso
– Réflexion sur le parcours professionnel ou plus généralement le parcours de vie.
– …

*Mon mémoire de fin d’études à Paris 8 portait sur « L’approche du regard sociologique dans le processus de régulation des représentations en coaching ». En m’appuyant sur quelques concepts clés du sociologue Pierre Bourdieu, j’y montre dans quelle mesure une exploration du milieu social d’origine du coaché peut permettre d’identifier et d’analyser ses représentations, et contribuer à les questionner dans une démarche de coaching.